• Skand Pty. Ltd.

    Inspection de l'enveloppe du bâtiment grâce à l'apprentissage machine et à la modélisation de l'existant pour le campus de Brunswick de l'université RMIT

    Victoria, Australie

Résumé du projet

Projet
Skand Pty. Ltd., une start-up basée à Melbourne, a été chargée de réaliser une capture urbaine du campus du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT, Institut royal de technologie de Melbourne) de Brunswick. L'université de recherche publique australienne souhaitait intégrer la capture et l'analyse de données par des drones dans son programme primé de cycle de vie des actifs de 40 ans, certifié ISO. Pour mieux gérer les actifs, le RMIT souhaitait créer une version numérique de son campus de Brunswick, en mettant à jour la représentation orthophoto 2D précédente. La superficie du projet de 150 000 AUD (92 000 euros) couvre 6,5 hectares et six bâtiments de différentes tailles et faits de divers types de matériaux de construction, qui seront tous intégrés au programme de cycle de vie des actifs du RMIT. Skand devait effectuer une analyse non biaisée du site comprenant plusieurs couches de catégorisation et intégrée à un système de gestion des actifs conforme à la norme ISO.

Solution
Skand a utilisé un drone Phantom 4 Pro pour capturer des images du site du projet, en trois passages. À chaque passage, le drone devait s'approcher au maximum de l'actif, sans enfreindre la loi. Skand a ensuite utilisé son application Web, prise en charge par ContextCapture, pour intégrer les images et l'analyse du drone au programme de cycle de vie des actifs certifié ISO. Skand a pu prendre des images 2D aériennes et terrestres et les transformer en ensembles de données pertinents cartographiés dans un maillage de la réalité 3D. Ce maillage a ensuite été publié en ligne, détaillant l'état et la priorité de toute action ou intervention requise. Grâce à l'apprentissage machine, l'équipe de projet a analysé les images recueillies par le drone pour déterminer si la qualité de l'ensemble d'images était suffisante pour être traitée. Une fois qu'elle a été jugée de bonne qualité, l'équipe a traité les images pour assembler les images 2D sur une surface 3D.

Résultat
En utilisant des drones et ContextCapture, Skand a gagné énormément de temps et réalisé d'importantes économies. Avec une superficie de plus de 6,5 hectares, l'inspection des enveloppes des bâtiments du campus de Brunswick aurait normalement pris au moins un mois. Cependant, pour ce projet, la capture d'images par les drones a pris trois jours et demi, et le temps de traitement du modèle n'a été que de deux jours, ce qui a permis au projet d'être réalisé presque quatre fois plus rapidement qu'avec le moteur de photogrammétrie utilisé auparavant sur des projets similaires. Skand a établi un rapport d'inspection avec un modèle de campus 3D sur la plate-forme Web dans un délai de sept jours pour un coût de 80 000 AUD (49 000 euros), soit 70 000 AUD (43 000 euros) de moins que le budget estimé. Skand prévoit que le temps de traitement sera réduit à seulement 72 heures au cours des six prochains mois grâce au recyclage des images qui n'ont pas été traitées avec succès lors du traitement initial, à une autre série d'apprentissage machine supervisé et à des tests des algorithmes de la solution. Cette solution améliore également la sécurité, car pour les inspections des toits et des façades, tout le monde peut rester au sol. Elle est plus rapide, car les travaux peuvent être effectués automatiquement sur des ordinateurs ; elle revient également 60 % moins chère que les méthodes d'inspection traditionnelles. L'analyse est cohérente dans toutes les régions, ce qui la rend plus précise.

Logiciels
La qualité des résultats de ContextCapture et la précision des défauts de cartographie étaient bien supérieures à celles des résultats précédents modélisés dans différents moteurs de photogrammétrie. ContextCapture a été utilisé pour prendre en charge l'application Web de Skand pour ce projet. ContextCapture a également permis à Skand de créer le maillage de la réalité 3D à partir d'images 2D. L'application permet à Skand d'utiliser l'imagerie thermique pour détecter non seulement les signatures thermiques des actifs mécaniques-électriques, mais également les fuites d'eau au niveau des méthodes d'isolation des toits. En utilisant l'intelligence artificielle (IA) dans ContextCapture, Skand a créé 16 catégories de défauts sur les toits et façades, notamment les fissures, les mousses, les algues, les jaillissements et d'autres formes de corrosion et de dégradation des matériaux de construction. L'application Web de Skand affiche le maillage de la réalité 3D de ContextCapture avec les défauts détectés cartographiés, créant ainsi un rapport d'inspection et d'état optimisé par Power BI.

Playbook du projet : ContextCapture

Résultats/faits
  • Skand a été chargé d'effectuer une capture urbaine du campus de Brunswick du RMIT à l'aide de ContextCapture afin d'intégrer les images et l'analyse du drone au programme de cycle de vie des actifs certifié ISO.
  • ContextCapture a permis d'inspecter les enveloppes de bâtiments presque quatre fois plus vite qu'avec les moteurs de photogrammétrie utilisés auparavant.
  • Skand a fourni un rapport d'inspection et un modèle de campus en 3D en 7 jours pour un coût de 80 000 AUD (49 300 euros), soit un budget nettement inférieur à celui de 150 000 AUD (92 400 euros).