• La meilleure alliée des jumeaux numériques : la transparence

    La transparence est primordiale pour faire progresser notre industrie au-delà du BIM

La meilleure alliée des jumeaux numériques : la transparence

Bhupinder Singh, chef de produit

Que diriez-vous si vous pouviez agiter une baguette magique et éliminer tout le temps et les efforts que vous et votre organisation consacrez à la transformation, l'intégration et l'agrégation des données ? Et si, à la place, vous pouviez passer votre temps à générer des idées et à aider vos équipes à prendre des décisions qui peuvent vous faire économiser de l'argent et réduire vos risques ?

Quand j'ai commencé ma carrière, notre industrie était en train de passer à la transformation numérique de la CAO, qui consistait à prendre ce que nous faisions sur papier et à le transférer sur ordinateur. Le grand changement suivant a eu lieu lorsque l'industrie est passée de la CAO au BIM, la modélisation des informations de construction. Aujourd'hui, grâce à avec l'émergence de jumeaux numériques d'infrastructure, notre industrie va au-delà du BIM. C'est ce que nous appelons les iTwins.
Ces iTwins apportent les dimensions manquantes du contexte de réalité (les caractéristiques physiques de l'endroit où se trouve l'actif sur la planète), la dimension du temps (rien n'est statique dans notre monde), ainsi que d'autres types de données telles que l'Internet des objets (IoT) et les données opérationnelles. Nous sommes passés de workflows centrés sur les documents à des workflows centrés sur les modèles. Désormais, à l'âge numérique, la prochaine étape logique est le passage à des workflows centrés sur les données.

Nous devenons collectivement des entreprises axées sur les données, et les organisations qui vont réussir seront celles qui pourront convertir les données en informations exploitables et maximiser leur valeur sur le cycle de vie des actifs. Les données d'infrastructure peuvent bénéficier des effets de réseau, ce qui signifie que plus les personnes qui utilisent les données y ont accès et y contribuent sont nombreuses, plus les données prennent de la valeur. Par conséquent, l'ouverture et la connectivité seront les facteurs qui permettront de maximiser la valeur des données et de faire en sorte que ces effets de réseau se développent dans l'écosystème des infrastructures au sens large.

L'objectif est de fédérer les données provenant des technologies d'ingénierie (ET), des technologies de l'information (IT) et des technologies opérationnelles (OT) et de les rassembler là où elles peuvent être vues sur une seule plateforme. Nous nous sommes entretenus avec de nombreux praticiens pour comprendre les obstacles qui s'opposent à la réalisation de cet objectif. L'un des principaux défis à relever pour orchestrer cette agrégation de données a été le temps et les efforts consacrés à la transformation et à l'alignement des formats de données propriétaires et incompatibles. Pour résoudre ce problème, il faut une plateforme ouverte capable d'extraire tous ces différents types d'informations et de les intégrer ensemble de manière transparente.

Il n'y a pas que Bentley Systems qui reconnaisse la nécessité d'un cadre ouvert pour les infrastructures de jumeaux numériques. Dans un document intitulé "The Gemini Principles", le Centre for Digital Built Britain (CDBB) identifie l'"ouverture" comme le principe central pour parvenir à une "gestion efficace de l'information de l'environnement bâti". Leur conclusion est que les modèles de source ouverte et de collaboration instaurent la confiance, réduisent les coûts et créent de la valeur mieux que toute autre approche.

Pour qu'une plateforme de jumeau numérique soit "ouverte", nous pensons chez Bentley qu'elle doit répondre à trois critères principaux. Premièrement, elle doit être neutre par rapport aux applications utilisées. Peu importe que les applications utilisées proviennent de Bentley ou d'autres fournisseurs tels qu'Autodesk, Graphisoft, Hexagon, Trimble et Aveva. Le système doit pouvoir extraire toutes ces informations et les rendre disponibles dans un contexte ouvert.

Deuxièmement, le système doit être ouvert à l'endroit où se trouvent les fichiers. Il ne faut pas s'attendre à ce que toutes les données avec lesquelles vous travaillez se trouvent dans un espace homogène et structuré ou dans une base de données monolithique. Des connecteurs peuvent être construits pour aller chercher les données, là où elles se trouvent.

Et troisièmement, le système doit être ouvert en termes de sémantique des données, avec la possibilité de prendre les données dans leur format natif et de les ouvrir dans un standard ouvert où vous pouvez interroger et intégrer les informations.

En juin 2019, Bentley Systems a publié la version 1.0 de la plateforme iModel.js sur GitHub. iModel.js est une plateforme open source pour la création, la visualisation et l'analyse de jumeaux numériques d'infrastructure. iModel.js est ouvert, flexible et conçu pour le monde du cloud, du web et mobile dans lequel nous vivons. Il établit une plateforme ouverte pour vous et votre chaîne d'approvisionnement afin de vous permettre de vous appuyer sur les jumeaux numériques d'infrastructures, de vous y connecter et d'en tirer profit dans tous workflows. iModel.js est écrit en utilisant les technologies modernes du cloud et du web et est disponible pour construire vos propres solutions afin de visualiser et de vous connecter avec le reste du monde numérique.

Vous serez peut-être surpris de voir que Bentley est prêt à prendre sa technologie la plus innovante et la plus nouvelle et à la mettre à disposition en tant que source ouverte. Nous avons fait cela parce que nous avons la conviction fondamentale qu'à long terme, un système ouvert est le système le plus efficace pour créer un écosystème de jumeau numérique florissant pour les infrastructures.

Les projets d'infrastructure complexes bénéficieront d'un écosystème de données de plus en plus étendu, ouvert et interconnecté. Les données devraient circuler librement à l'intérieur et à l'extérieur des jumeaux numériques dinfrastructures, et elles devraient être transparentes et facilement compréhensibles par les utilisateurs. Il devrait également être facile de mettre en place des workflows permettant d'accéder aux données contenues dans les jumeaux numériques et d'en tirer profit.

Le potentiel des jumeaux numériques d'infrastructure est réellement illimité. L'ouverture sera une condition préalable à la mise en place de jumeaux numériques qui feront progresser notre industrie au-delà du BIM, nous aidant à mieux comprendre la situation lors de la conception et de la construction et, en fin de compte, à fournir une infrastructure plus durable et plus résistante pendant l'exploitation.

En un mot, la meilleure alliée des jumeaux numériques est la transparence.